Au bout de l'exil, Tome 2: Les méandres du destin

Au bout de l'exil, Tome 2: Les méandres du destin

Micheline Duff

Language: French

Pages: 222

ISBN: 2896660127

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Les secrets de famille d'une amie et de captivantes recherches ont amené Micheline Duff à écrire cette saga. Dans ce deuxième tome de la trilogie, on retrouve Marguerite, Anne et Camille qui, une fois à l'âge des amours, après avoir renoncé aux grandes illusions de leur père, tentent de se bâtir une place au soleil. Un roman poignant, avec en toile de fond l'authentique histoire de tous ces émigrés canadiens-français qui tentaient désespérément de sauvegarder leurs valeurs dans la Nouvelle-Angleterre des années 1880-1890.

Alors qu'Anne et Marguerite se consacrent avec ardeur à assurer leur subsistance, faisant ainsi leur place à Lowell, Massachusetts, leur père Joseph Laurin, après avoir mis le feu à un hôtel et proféré des menaces de mort, est condamné à dix ans de prison. Ses filles sont atterrées. Leur famille sera-t-elle un jour réunie à nouveau ? Endeuillée, Camille, la cadette, demeurera à Colebrook jusqu'à la mort d'Angelina, sa mère adoptive. Heureusement, le bonheur se présente à Anne sous les traits d'un jeune journaliste. Marguerite, elle, voit sa nouvelle vie d'enseignante bouleversée par un amour interdit. Les conséquences de cette liaison secrète l'obligeront à quitter Lowell.

Sorta comme si on était déjà là

La quête d'Alexandre (Chroniques du Nouvel-Ontario, tome 1)

Children of the Day

The Cure For Death By Lightning

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ne le montra pas. Marguerite nota qu’il avait passablement vieilli. Son visage amaigri et fripé, ses cheveux grisonnants et trop longs, son dos voûté et surtout son regard éteint lui donnaient plus que son âge et trahissaient assurément une indicible souffrance intérieure. Chez Marguerite, la pitié l’emporta soudain sur la rancœur. Pauvre papa… Dans quelles aberrations, vers quels excès l’avaient encore entraîné ses idées farfelues et son imagination maladive ? Sa tante Léontine n’avait-elle pas

jolie fille, mais d’une beauté différente de celle de ses sœurs plutôt blondes. Elle arborait une opulente chevelure brune et un teint assez foncé qui, en été, prenait les chauds reflets de l’ambre. Ses yeux trahissaient cependant une certaine tristesse, comme une nostalgie indéfinissable. � Il manque un brin de folie, une touche d’exubérance à ma princesse. La vie l’aura marquée trop jeune… » se disait le père au retour de ces rencontres, en référence à l’accident qui avait failli lui coûter la

— Dieu du ciel ! Onze heures ! Je dois partir ! S’il fallait que ta sœur rentre ! Et, au presbytère, on doit bien se demander où je suis passé. Je vais leur répondre : au chevet d’une fidèle. N’est-ce pas, ma fidèle, ma douce, mon ange, ma bien-aimée, mon amour ? Anéantie par la réalité qui venait de la rattraper trop brutalement, Marguerite le regardait enfiler prestement ses vêtements, collet romain, robe noire et large ceinturon, et s’acheminer à vive allure vers la porte. C’est à peine s’il

son départ. Je ne savais même pas où elle se trouvait. Antoine la dévorait des yeux. Si elle avait porté plus d’attention, elle aurait pu entendre le cœur du jeune homme lui marteler la poitrine à un rythme effréné. Mais elle enchaîna, emportée par son propre chagrin. — Ma sœur se trouve dans un refuge pour filles-mères. Elle est enceinte de quatre mois, exactement comme moi. Bien malgré lui, Antoine tressaillit, et Anne mit cette réaction sur le compte de la répugnance qu’inspirait un tel

homme s’absente trop souvent à cause de son travail au journal. L’actualité continue de s’alimenter de disputes entre Irlandais et Canadiens français. On a encore désigné un évêque irlandais au diocèse de Boston pour succéder à Mgr( Hendriken, décédé l’an dernier. Tu imagines les cris de protestation des catholiques francophones de la Nouvelle-Angleterre ! Encore une fois, les contestataires se sont rendus jusqu’à Rome. On a finalement gagné notre cause et un autre archevêque a été nommé. Même

Download sample

Download

Comments are closed.