Au bout de l'exil, Tome 3: L'insoutenable vérité

Au bout de l'exil, Tome 3: L'insoutenable vérité

Micheline Duff

Language: French

Pages: 224

ISBN: 2:00355224

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Les secrets de famille d’une amie et de captivantes recherches ont amené Micheline Duff à écrire cette saga. Ce troisième volet de la série est un hymne à l’amour fraternel. Toujours dans un véritable contexte d’époque, la fiction et l’épopée réelle d’une famille québécoise du Saguenay s’y fusionnent pour mener le lecteur vers une conclusion inattendue et fort émouvante.

À l’hiver 1889, Marguerite revient à Montréal avec l’espoir que les catholiques francophones de cette ville en pleine effervescence l’accueillent favorablement avec son fils et son mari, devenu pasteur protestant. Sa sœur Anne la voit partir à regret, mais elle préfère demeurer à Lowell auprès de ses enfants et de son époux, un journaliste militant pour la survivance du français aux États-Unis. Quant à Camille, leur cadette, elle connaît plutôt l’instabilité et les mésaventures avant que l’horizon ne s’éclaircisse pour elle aussi.

Au fil des années, le bonheur s’installera enfin dans l’existence des trois sœurs Laurin, jusqu’au jour où l’une d’elles découvrira une insoutenable vérité. Pour quelle raison ce secret à faire frémir constituerait-il une menace pour elle et sa famille, en plus de risquer de troubler la sérénité de ses sœurs ?

La Cinquantaine en Provence

Garage Molinari

La quête d'Alexandre (Chroniques du Nouvel-Ontario, tome 1)

Children of the Day

À grandes gorgées de poussière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mielleuse… Surtout ses absences inexplicablement trop fréquentes et trop longues… Après son intrusion dans le lit de Camille, l’homme s’était pourtant sérieusement repenti, et on l’avait même vu assister à quelques reprises aux réunions du Cercle de Tempérance. Mais les bonnes résolutions n’avaient pas duré, et il s’était remis à boire � socialement ». Si Rose-Marie persistait à jouer à l’autruche et à croire à la probité de son homme, Anne, elle, ne se leurrait guère. Paul Boismenu ne devait

traits durs de la religieuse s’adoucirent comme par enchantement. La métamorphose n’échappa pas au pasteur qui en profita pour donner des précisions et même pour pousser audacieusement quelques demandes à peine camouflées. — D’ici quelques semaines, ma sœur, nous serons déjà en mesure de commencer à recevoir des pensionnaires. Ne vous gênez pas pour nous en envoyer deux ou trois. Ma femme et moi les accueillerons dans la mesure du possible. Marguerite pourra même leur enseigner à lire et à

l’Église baptiste, au service de Dieu et des hommes, ma sœur. — Dieu du ciel ! Un ministre protestant ! Il ne manquait plus que ça ! Déguerpissez d’ici au plus vite, monsieur ! Sœur Sainte-Clothilde se signa prestement. Elle aurait rencontré Satan en personne qu’elle n’aurait pas plus mal réagi. Un peu plus et elle allait s’effondrer, frappée d’apoplexie. Marguerite dut lui tirer une chaise et lui offrir un mouchoir pour sécher la sueur qui perlait sur son vieux visage. Comme s’il n’avait pas

peut-être quelques Canadiens. Sans parler de l’augmentation de salaire à laquelle j’aspire depuis quelque temps… Outrée, Anne se mordit les lèvres pour ne pas crier et poussa deux longs soupirs plutôt qu’un avant de réagir. — Et si je recommence à me sentir mal, moi, je fais quoi pendant l’absence de monsieur le journaliste ? Dois-je t’attendre avant de mourir, ou préfères-tu que je boucle le tout avant ton retour ? — Ne sois pas cynique, Anne. Tu vas mieux depuis une quinzaine de jours. Et je

— Lowell ? Bof… — Attends une minute ! Béatrice s’était levée subitement et avait traversé la grande salle au pas de course pour se rendre au dortoir, à l’autre bout du refuge. — Pleure pas, � matante Mimille »… La jeune fille s’était retournée avec étonnement. Elle n’avait pas remarqué la présence de la petite Clémence qui la dévisageait de ses grands yeux verts interrogateurs. Camille adorait la fille de Béatrice, petit bout de femme de deux ans qui trottinait à longueur de journée dans le

Download sample

Download

Comments are closed.