Journal d'un écrivain en pyjama

Journal d'un écrivain en pyjama

Dany Laferrière

Language: French

Pages: 192

ISBN: 2:00338664

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


« Le pyjama est un étrange habit de travail », nous dit Dany Laferrière qui, après trente ans de publications, décide de parler à ses lecteurs. Suite de scènes où réflexions, récits, méditations s'entremêlent avec cette désinvolture qui caractérise son style. Voici les « conseils à un jeune écrivain » d'un auteur pour qui la vie est une aventure exaltante qui se conjugue entre lire et écrire.

De « Comment débuter une histoire » à « La description d'un paysage » en passant par « La mémoire de l'enfance », sans oublier « Le fouet de Truman Capote », l'expérience et l'humour de l'auteur du Goût des jeunes filles, qui n'en a pas moins pour les bons livres.

Le Petit Pont de la Louve

Anne of Ingleside (Anne of Green Gables, Book 6)

Exile

Marjorie Chalifoux

Kicking the Sky

Anne of Windy Poplars (Anne of Green Gables, Book 4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

par le pouvoir. Et voilà que c’est ce livre qui a traversé aisément les siècles. On le trouve encore dans nos librairies alors qu’Érasme lui-même comptait sur d’autres compositions plus ambitieuses. Tout cela pour dire qu’on ne sait pas quel livre passera l’épreuve du temps. Quand doit-on considérer un livre comme terminé ? Quand on voit quelqu’un qu’on ne connaît pas en train de le lire. 53. Revenir à la base N’écrivez pas quand vous êtes fatigué. Cela ne sert à rien d’écrire quelque chose

couverture trop explicites afin de donner une chance au lecteur qui ne partage pas vos idées. Les choses importantes à dire, c’est mieux de les montrer dans un roman. Ou si vous y tenez vraiment, distillez-les discrètement dans le texte. Si on veut faire connaître ses sentiments, je conseille d’écrire un Ce que je crois. Vous y allez directement et on n’en parle plus. Et après vous pourrez reprendre le roman. Un roman est réussi quand à la fin il est différent de qu’on a prévu au début. Ce n’est

Faulkner est né en 1897 et Thompson en 1937. Borges soutient quelque part qu’un écrivain pourrait influencer son prédécesseur. Mais c’est un Thompson avec un petit ventre. On le voit torse nu avec des lunettes noires. Des chaussettes de laine qui lui arrivent à mi-mollets dans des chaussures de daim. La machine à écrire est ridiculement juchée, en équilibre, sur un coussin pris sur un fauteuil en osier, le genre avec des formes compliquées qu’on trouve sur les vérandas dans le sud des États-Unis.

de film, donc de narration qui soit totalement logique. Il y a toujours un moment où l’auteur a dû tricher. Ce n’est pas grave si vous arrivez à bien coudre la toile – c’est le résultat qui compte. Il y a des cultures où l’on coud différemment de d’autres cultures. Il paraît que les romans de Dostoïevski étaient si bordéliques aux yeux des Français qu’il a fallu faire de cette jungle un jardin à la française. Ce n’est que depuis quelques années qu’on a compris en France que Dostoïevski avait une

classique. Votre temps est devant vous. Vos lecteurs ne sont peut-être pas encore nés, ne cesse de vous murmurer Stendhal. Prenez un classique (on le reconnaît car il n’y a pas de péremption sur le produit) et parlez-lui longuement. Puis écoutez, et il vous dira ses souffrances cachées à l’intérieur du livre. Ses phrases sont des ruisseaux de sang. Ses pages des plages de douleur. Le livre que vous avez en main, malgré le fait qu’il ait été poli par le temps, respire toujours. On n’a qu’à poser

Download sample

Download

Comments are closed.