l'avaleur de sable

l'avaleur de sable

Stéphane Bourguignon

Language: French

Pages: 0

ISBN: 2764401337

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Mirror Lake (QA Compact)

A Recipe for Bees

Entre l'aube et le jour (Chroniques du Nouvel-Ontario, tome 2)

À grandes gorgées de poussière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

de temps. — On est jeunes, y a rien qui peut nous arrêter. — Faut en profiter, ça va pas s’éterniser. Lisette et Caroline reviennent au salon. Elles ont mis leurs verres fumés. Je décide d’aller leur glisser quelques mots, histoire de vérifier leur taux d’intoxication. Je fais ça en douceur, longeant tranquillement le mur en les observant méticuleusement. J’aime bien savoir dans quoi je mets le pied. Elles rigolent solidement en pointant le doigt vers certaines danseuses. Ça leur monte des

Tout de suite, dis-je en déposant deux grappes sur la balance. L’aiguille hésite quelques instants et même ces millisecondes me paraissent interminables. — Ça va faire quatre et soixante-quinze... si ça vous va. — Oui, j’ai de l’argent. — Oh ! c’est parfait, dis-je en étendant le bras vers la pile de sac. C’est pour manger ici ou pour répandre sur le boulevard? On se livre un assez beau combat, malheureusement, si on continue comme ça, il n’y aura que deux perdants. Moi, je suis habitué,

cela qu’elles voient l’intérêt qu’on leur porte. Alors pour être sûrs de ne pas manquer notre coup, on a déposé des billets sur le comptoir et l’employée spécialisée nous a emballé tout ça. La Mustang s’engage sur le chemin de gravier. Tout est parfait, impeccable, il n’y a pas un poil qui retrousse, le petit Jésus peut venir au monde tranquille, on sera trop occupés pour penser à lui. Les filles entrent dans la maison les bras chargés de sacs, gueulant et rigolant comme des bûcherons. On a

J’ai même pas porté plainte, je savais qu’on la retrouverait jamais. — Ça m’étonne pas, enchaîne-t-il, les yeux légèrement humides, j’aurais dû vous mettre en garde au lieu de vous tirer des meubles. Excusez-moi, je vais aller vérifier quelques trucs. Il s’éloigne tranquillement en secouant la tête et ne se ramène qu’une quinzaine de longues minutes plus tard. — Désolé, monsieur, mais j’ai pas le choix, vous allez me suivre au poste. — Quoi ? — Vous allez venir avec moi, c’est une formalité,

pour lui qu’il ne survive pas, mais je peux vous dire qu’une sale vision s’était quand même formée sous mon crâne. Un truc moitié humain moitié reptile, une bestiole de cauchemar sortie de terre pour venir manger les tripes de Sonia. Avec un peu de recul, et contrairement à ce que prétendait la spécialiste, je ne crois pas que le fait de savoir qu’il s’agissait d’un monstre apaiserait Pierrot. Et de toute façon, tant qu’il s’agira d’apposer un sparadrap sur une plaie d’un kilomètre de large, je

Download sample

Download

Comments are closed.