La Tribu de Sangwa

La Tribu de Sangwa

Melchior Mbonimpa

Language: French

Pages: 147

ISBN: 2:00348590

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Alors que Zamba reçoit, finalement, les documents lui permettant d’entrer au Canada comme immigrant reçu, il apprend que sa belle, Assia, est enceinte. Les amoureux, qui entretenaient une relation clandestine, promettent de se retrouver en terre d’accueil une fois le bébé né. Avant la réalisation de leur projet, cependant, Assia meurt. Profondément affecté, Zamba s’accrochera dès lors à une mission : l’éducation de son fils Manéno. Mais des circonstances viendront infléchir son destin, dont la rencontre accidentelle de la jeune Mélanie, que Zamba aidera à sortir de la détresse. De cette rencontre naîtra une nouvelle famille.

Au fil des ans, et grâce à l’investissement généreux et soutenu des membres de la famille élargie, tant au Canada qu’au Kenya, une oeuvre humanitaire prend forme. La solidarité de « la tribu de Sangwa » établie sur deux continents contribuera à relever les défis associés à ce projet d’envergure.

IdentitéS (Autoportrait IX)

Elephant Winter

The Friends of Meager Fortune

Si longtemps déjà

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tout découvrir, sans l’aide de personne. La veille du départ, Zamba invita son fils à un souper en tête à tête au restaurant. Manéno comprit que son père l’avait percé à jour, et il ne se déroba pas. Il était prêt à répondre. — Manéno, tu es amoureux de ta sœur? — Oui, papa, et Mélanie est amoureuse de moi. Entre elle et moi, il n’y a aucune consanguinité. — Je sais! Mais c’est ta sœur. Autour de nous, certains risquent de trouver votre relation incestueuse. — C’est pour éviter les commérages

— Pourquoi le commandant du camp ne t’a-t-il pas dénoncé? — Tu sais comment ça fonctionne! Je lui ai graissé la patte. — Combien d’argent lui as-tu donné? — L’équivalent de mon salaire mensuel. — Je vois… M’aideras-tu quand tu seras installé au Canada? — T’aider en quoi? — Ils doivent avoir ces formulaires à l’ambassade du Canada à Nairobi. Je tenterai ma chance aussi. Peut-être que j’aurai besoin d’un coup de main dans ces démarches. — Je ferai tout ce que je pourrai pour t’aider. Après

compliments. Ces jeunes hommes et femmes avaient à peu près l’âge de Manéno. Certains d’entre eux avaient eu une bonne formation et étaient promis à de brillantes carrières. L’un des trois jeunes hommes était avocat, un autre, haut fonctionnaire, et le dernier, ingénieur. Des deux jeunes femmes du groupe, la première était médecin et la seconde épouse d’un homme bien nanti. Zamba, qui avait usé ses jours à faire des travaux bas et humbles pour gagner sa vie, ressentit une immense admiration pour

tout faire pour le retrouver et lui assurer la sécurité qui lui manquait. Comme il ne lui avait pas demandé ses coordonnées, il espéra que le jeune homme lui écrirait ou téléphonerait, ne fût-ce que par politesse, pour le remercier de l’accueil reçu. Le vieux attendit toute une année, mais Fimbo ne donna pas signe de vie. Il devina que le jeune homme s’était de nouveau retranché dans la clandestinité en coupant tous les liens. À soixante-quinze ans, Sangwa ne se faisait plus d’illusions. Le

vacances jusqu’au début de septembre, ça tombe bien. J’ai tout mon temps. — D’accord, je vais t’entraîner. Mais je ne sais pas quelles berceuses je pourrais bien t’apprendre. Je ne les connais que dans ma langue maternelle. — C’est pas grave! Je retiendrai les mélodies et je les fredonnerai sans prononcer les mots. Cela devrait produire le même effet. — L’apprentissage du métier de tante ne sera pas bien compliqué pour toi puisque tu l’envisages comme un plaisir plutôt qu’une corvée. Mais j’ai

Download sample

Download

Comments are closed.