Parc Sauvage

Parc Sauvage

Jacques Roubaud

Language: French

Pages: 48

ISBN: 2:00224504

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Septembre 42. Deux enfants d'une dizaine d'années, Dora et ' Jacques ' (c'est son nouveau prénom, il ne faut pas qu'il l'oublie) arrivent dans une grande propriété des Corbières. Dora est venue avec Vlad, son oncle, ' qui ne peut plus jouer en ce moment '. Sa mère est restée à Toulouse. Les parents de ' Jacques-maintenant ' sont il ne sait où, loin. La maison est vaste. Il y a des poules, des canards, des vignes, les ' jumeaux ', qui se ressemblent tellement qu'ils ne savent peut-être même pas eux-mêmes qui est Joan et qui est Jean. Il y a Teresa, leur mère, qui parle catalan, venue avec Jim, qui parle anglais ; et Camillou, leur grand-père, que Dora aime dès qu'elle le voit. Sainte-Lucie lui appartient et il les reçoit, ' en attendant '. En attendant qu'on vienne les chercher pour les emmener dans la montagne, vers l'Espagne.

Sentence of Marriage: Promises to Keep (Volume 1)

Sweet Bird of Youth

The Peach Blossom Fan

Caryl Churchill Plays: 4

The Teen Rebels, Episode 4

The First Part of King Henry the Fourth (The Complete Shakespeare Translated by Liang Shiqiu, Book 17) (Bilingual Edition)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sauvage proprement dit. Il commençait là, touffu, serré, à quelques mètres seulement de la maison, du terrain cimenté réservé au « jeu de paume ». Dans l’allée, dans le sable ensoleillé, au pied d’un if, le plus sombre, une colonne de fourmis noires. Avec un petit seau d’eau, un seau à sable de plage, et de l’eau prise dans la cour, à la fontaine, l’obstacle d’une flaque jetée par les jumeaux interrompait les lignes militaires de transport des fourmis. La flaque d’eau, un véritable lac pour les

les cèdres bleutés, en se secouant, les inondaient. Le ciel fut pur, d’un bleu intense, avec un soleil triomphant. Rentrés prendre leurs sandales, ils allèrent jusqu’au Vieux Bassin. Il y avait bien dix centimètres d’eau dans le fond, mais elle disparaissait déjà par les crevasses, la terre sèche, assoiffée, l’avalait avidement. L’eau n’était à aucun moment montée jusqu’à l’entrée du tunnel, derrière le figuier. Tout était resté sec à l’intérieur. Orage Chapitre dix-huit Mais le

ils ne l’avaient jamais vu sortir de la maison. et un ru, entre Chapitre vingt et un Nuit claire, tiède, sous beaucoup d’étoiles. Il était presque minuit. Dora, qui avait réussi à ne pas s’endormir, entendant la porte de la chambre de Jim s’ouvrir avec une discrétion extrême, alla réveiller Jacques, qui avait, lui, succombé au sommeil en dépit de tous ses efforts. Un délicieux sentiment de conspiration s’était emparé d’eux. Comment faire ? Impossible de suivre Jim sans se faire «

Churchill 40 et autres sonnets de voyage 2000-2003 Gallimard, 2004 Graal théâtre (avec Florence Delay) Gallimard, 2005 Nous, les moins-que-rien, fils aînés de personne : 12 (+1) autobiographies Fayard, « Alter ego », 2006 La forme d’une ville change plus vite, hélas, que le cœur des humains : cent cinquante poèmes, 1991-1998 Gallimard, « Poésie », 2006 Impératif catégorique Seuil, « Fiction & Cie », 2008 COLLECTION « Fiction & Cie » fondée par Denis Roche dirigée par

il tombait par hasard, plus tard dans la journée, un autre jour même, entre les mains d’un adulte, père ou mère, au cours d’une opération jardinière, par exemple, sous une courge, au pied d’un dahlia. Le triomphe au contraire était de découvrir Bacadette en train de pondre, et de saisir l’oeuf tout chaud, directement sorti du four (si on ose s’exprimer ainsi). Elle fut une fois, au tout petit jour, raconta Jacques, tellement prise par surprise qu’elle se mit aussitôt en fuyant à pondre un

Download sample

Download

Comments are closed.